fleuriste;1er mai;muguet;concurrence déloyale télécharger notre extension Questionnaire Sendinblue trustedshops

1er mai 2017

MuguetDepuis plusieurs années nous fustigeons les excès de la filière (Val'hor et convention collective, notamment) ainsi que les activités illégales. Ces deux axes d'actions tendent à supprimer ou limiter la concurrence déloyale des entreprises qui ne s'acquittent pas de la contribution Val'hor et autres obligations fiscales et sociales liées à l'activité même de fleuriste (Grande distribution par exemple) ou concurrence de particuliers notamment à l'occasion du 1er mai.

A juste titre les fleuristes professionnels se plaignent de cette concurrence déloyale et nous les accompagnons lorsque cela est nécessaire.

Ce 4 avril 2017, notre attention a été attirée par l'annonce d'un fleuriste professionnel qui, sur Le bon coin propose de vendre sans restriction :

  • 500 brins de muguet pour 80 €
  • 100 roses variées pour 25 €
  • et 250 emballages pour 5 €

Bref, pour 110 €, sans que l'on sache ce qu'il en est de la TVA, un kit parfait pour que des particuliers, des associations ou des syndicats peu scrupuleux puissent vous concurrencer, vous, professionnel d'autant que ces prix sont inférieurs aux prix que vous pouvez obtenir des vos grossistes ou producteurs.

Ce fleuriste que nous avons appelé nous a répondu avec mépris, arguant de la liberté du commerce et que ce que faisaient ses clients ne le concernait pas. Sur ce point il a raison, mais montre le peu de cas qu'il fait de sa propre profession.

Il existe toutefois un parade à cela : le pouvoir réglementaire des maires qui peuvent interdire ou limiter cette tolérance.

Notre objectif est d'inciter personnellement et individuellement les maires à prendre des arrêtés municipaux dans ce sens. Afin de mener à bien cette mission, vous pouvez compléter ce questionnaire afin que nous puissions mener cette mission sans vous y impliquer directement.

Demande d'arrêté municipal

Les maires recevront ainsi l'information selon laquelle il leur est possible de prendre un tel arrêté en leur rappelant les bases juridiques sur lesquelles ils peuvent fonder leur décision soit de restriction, soit d'interdiction.

 

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Date de dernière mise à jour : mardi 04 Avril 2017